Rewmi Guédiawaye : «Abdoulaye Daouda Diallo est la plaie du processus électoral » | La Depeche du jour

Rewmi Guédiawaye : «Abdoulaye Daouda Diallo est la plaie du processus électoral »

Rewmi Guédiawaye : «Abdoulaye Daouda Diallo est la plaie du processus électoral »

Le report des législatives de 2017 de plus en plus agité n’enchante guère les camarades d’Idrissa SECK à Guédiawaye. Ces responsables qui tenaient une réunion publique d’informations dans la localité, ont taillé en pièces le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO qui, selon eux, n’est pas en mesure d’organiser des élections transparentes.

«Ce qui est en train d’être fait par ce pouvoir concernant le déroulement du processus électoral ressemble plutôt à du bluff. Le jeu du pouvoir est clair. Il veut semer la confusion sur le processus électoral. Macky SALL est un scientifique et il fait tout pour revenir à l’ancien fichier truffé d’irrégularités avec la complicité de son bras armé Abdoulaye Daouda Diallo qui est la plaie du processus électoral, le cancer du système électoral et tant que ce monsieur organisera les élections, il n’y aura pas de transparence», déclare Ass Babacar GUEYE le chargé national des élections du parti Rewmi.
Embouchant la même trompette, le coordonnateur départemental de Rewmi Guédiawaye, Adama NDIAYE trouve que les complications notées dans la confection des cartes biométriques visent véritablement le report des prochaines législatives. «Avec les actes posés par le pouvoir, nous craignons un report des élections puisqu’ici à Guédiawaye, les populations sont fatiguées pour s’inscrire sur les listes électorales car certaines d’entre elles passent même la nuit », déclare-t-il. Avant de mettre en garde le maitre d’œuvre de cette organisation. «nous ne l’accepterons pas. L’Etat fait ce qu’il veut dans le processus à travers Abdoulaye Daouda Diallo qu’on disqualifie pour organiser les élections. On sait que le pouvoir ne veut pas organiser des élections transparentes mais nous l’attendons au tournant», déclare le camarade de parti d’Idrissa SECK.

WALFnet

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.