Résultat élection américaine 2016 : Trump est en train de gagner la présidentielle | La Depeche du jour

Résultat élection américaine 2016 : Trump est en train de gagner la présidentielle

Résultat élection américaine 2016 : Trump est en train de gagner la présidentielle

07:20 : Donald Trump devrait remportera les 6 grands électeurs de l’Utah, selon les projections de CNN. Il resterait alors une poignée d’Etats où le résultat n’est pas encore connu. Parmi eux, la Pennsylvanie, un état qui n’a pas voté pour un candidat républicain à l’élection présidentielle américaine depuis 1988. Les autres Etats qui n’ont toujours pas livré leur verdict sont le Michigan, le New Hampshire et le Wisconsin.

07:16 : Sur l’économie, Donald Trump a promis la baisse générale des impôts, avec l’instauration d’un taux maximum d’imposition sur les revenus passant de 39,6 % à 33 %. Il veut aussi baisse l’impôt sur les sociétés de plus de moitié, pour le passer à 15 % contre 35 %. Il a mis dans son programme une augmentation du salaire minimum jusqu’à 10 dollars. Il veut le démantèlement de toutes les instances de tutelle de l’Etat sur les banques privées, la suppression de l’impôt sur les successions. Il prône une renégociation de la présence des Etats-Unis au sein de l’OMC. Ce qui lui colle une étiquette de protectionniste.
Sur l’environnement, Donald Trump veut remettre en cause l’engagement des Etats-Unis sur le traité de Paris sur le climat (COP 21) et arrêter les financements publics pour la lutte contre le réchauffement climatique. Il est pour la relance de la production de charbon et le développement de la fracturation hydraulique.

07:11 : Rappel du programme de Donald Trump. parmi les propositions chocs du candidat républicain, on trouve l’intervention armée en Syrie contre Daesh. Donald Trump veut lancer une opération militaire pour récupérer les puits de pétrole aux mains de l’organisation terroriste. Il veut aussi revenir à la menace nucléaire et veut se rapprocher de Poutine et de la Russie. En terme d’immigration, il veut expulser de 5 millions de clandestins, revenir sur le droit du sol et construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Sur la sécurité, il veut systématiser les fouilles au corps. Favorable au port d’armes, il veut un permis fédéral, autrement dit un passport pour une arme dans tous les Etats.

06:34 : Chez les partisans de Trump, c’est l’euphorie. Les militants républicains multiplient les attaques contre Clinton, au son de « Lock her up » (littéralement « enfermez-la »). Cette chanson, faisant référence aux accusations de corruption portées par Donald Trump à l’encontre de son adversaire, est devenu un chant de ralliement pour ses fans. Devant la Trump Tower, il est chanté allègrement. Donald Trump a indiqué qu’il voulait poursuivre et « enfermer » Clinton s’il était élu.

06:32 : Une ultime lueur d’espoir chez les démocrates ? Selon l’agence AP, Hillary Clinton devrait l’emporter dans le Nevada. Cet Etat est l’un des derniers auquel peut se raccrocher l’ancienne secrétaire d’Etat. S’il était perdu, cela confirmait d’emblée la victoire de Trump. Le suspense devrait encore durer quelques minutes.

06:29 : LE POINT – A 6h30 environ Donald Trump mène assez largement devant Hillary Clinton avec 245 grands électeurs contre 209. On rappelle qu’il faut atteindre la barre des 270 grands électeurs pour devenir président des Etats-Unis. Donald Trump a pris une option plus que sérieuse sur la victoire il y a une heure environ, en remportant quatre Etats clés : l’Ohio, l’Iowa, la Floride et surtout la Caroline du Nord, qui était sans doute l’Etat dans lequel la balle de match aurait lieu. Au vu des résultats, il semble aussi acquis que le Congrès restera du côté républicain. Voilà qui devrait donner un pouvoir accru à Donald Trump si la tendance était confirmée dans les minutes qui viennent.

06:25 : A l’échelle américaine comme à l’échelle mondiale, c’est un véritable séisme qui a lieu. Donald Trump inquiète à la fois diplomates et financiers pour la politique qu’il entend mener. . Adepte du protectionnisme, d’une politique internationale plus musclée dans son programme, Trump provoque actuellement une chute de la bourse. Le Dow Jones a chuté de plus de 3 % , soit 680 points alors qu’il était descendu de 540 points après le 11 septembre.. Au Japon Nikkei a chuté de 2,2 % quelques heures après l’ouverture. L’euro s’envole actuellement face au dollar. Côté diplomatie, c’est aussi la consternation.

06:19 : Dans le QG de Clinton, la défaite est déjà palpable. Les visages sont fermés, on pleure et parfois même on prie. C’est bien un coup de tonnerre qui est en train de s’abattre. Des reporters français rapportent qu’ils ont été interdits de filmer ou d’interroger les militants. Si la victoire de Donald Trump se confirmait, il s’agirait d’abord d’un camouflet pour les sondeurs et les médias qui avaient tous avancé avec une certaine certitude la victoire de Clinton (Linternaute.com ne faisant pas exception évidemment). Ce serait aussi un coup dur pour Barack Obama lui même qui, malgré sa popularité et son investissement dans cette campagne, n’a pas réussi à convaincre. C’est sans doute son bilan, loin des espoirs qu’il avait fait surgir en 2008 qui entrera en ligne de compte pour analyser cette défaite démocrate qui se profile.



06:13 :
Donald Trump devrait donc gagner l’Iowa, mais aussi l’Utah selon les projections de l’agence américaine Associated Press.
Les nouvelles projections mettent Trump à 244 des 270 grands électeurs nécessaires pour décrocher la présidence.

06:04 : Trump remporte l’Etat de Géorgie, c’est 16 grands électeurs de plus. La victoire est très proche, les bonnes nouvelles s’accumulent à un rythme effréné pour le camp républicain. Le magnat de l’immobilier a attend les 245 grands électeurs, l’écart qui se creuse avec la démocrate ne laisse plus vraiment d’illusions aux partisans d’Hillary Clinton.

05:48 : L’Oregon a voté Clinton, mais ça ne suffira sûrement pas à la démocrate pour s’installer à la Maison Blanche. Avec les 7 grands électeurs de cet Etats, Hillary Clinton s’assure 209 grands électeurs. Il lui en faut au moins 61 de plus pour battre Donald Trump. Le résultat final sera très serré, mais le candidat républicain est donné gagnant par plusieurs projections de médias américains, à commencer par celles effectuées par Fox.

05:40 : Trump gagnant dans l’Etat-clé de l’Iowa, le républicain est presque à la Maison Blanche. 6 nouveaux grands électeurs lui sont acquis. Le journal de référence The New York Times considère désormais que Donald Trump a plus de 95% de chance de devenir le prochain président des Etats-Unis. Hillary Clinton doit impérativement s’imposer dans le Nevada et en Pennsylvanie pour renverser la tendance.

05:35 : Le maire de Montréal se dit prêt à accueillir dans sa ville les déçus du scrutin amércain. Denis Coderre a publié ce message rempli d’ironie sur Twitter : « Veuillez prendre note : notre bureau d’intégration des nouveaux arrivants sera ouvert exceptionnellement après le vote américain ». De nombreuses personnalités américaines avaient annoncé qu’elles quitteraient le pays en cas de victoire de Donald Trump, elles pourraient trouver refuge au Québec.

05:20 : Donald Trump remporte désormais l’Etat clé de la Caroline du Nord. Il s’agissait sans doute de la dernière grande chance d’Hillary Clinton : cet Etat très peuplé de l’Est lui échappe, ce qui acte encore davantage la très probable victoire du républicain. Donald Trump a désoermais 217 grands électeurs, il se rapproche à grande vitesse du palier des 270 grands électeurs qui lui donnera une victoire définitive.

05:11 : Clinton s’impose en Californie, une victoire qui la relance dans la course à la présidence américaine. La démocrate n’a plus désormais que 23 grands électeurs de retard grâce à sa victoire dans le grand Etat de l’ouest qui en compte 55. Ce sera sans doute bien trop juste pour que l’ancienne secrétaire d’Etat, pour qui se profile une très lourde défaite.

04:56 : La Floride a choisi Donald Trump, à quelques milliers de voix d’écart. C’est désormais un fait : c’est bien le candidat républicain qui s’impose dans la péninsule qui compte 29 grands électeurs. Le scrutin était extrêmement serré, s’il avait penché pour Hillary Clinton, il est très probable que cette victoire lui aurait permis d’être élue. C’est désormais très compliqué pour la démocrate, tant les victoires cruciales lui font défaut.

04:47 : Clinton en retard, malgré deux victoires en Virginie et dans le Colorado. Il est désormais peu probable qu’Hillary Clinton réussisse à gagner en Caroline du Nord. « J’ai du mal à voir comment elle peut gagner l’élection préisentielle américaine », analyse désormais un expert de la politique états-unienne sur France Info. Donald Trump s’est imposé dans le Missouri.

04:41 : c’est clair, Trump est en train de gagner la présidentielle. Le New York Times annonce 82% de chance à Donald Trump de l’emporter. C’est le scénario catastrophe qui se profile pour Hillary Clinton. Le républicain a remporté l’élection dans l’Ohio : jamais un candidat n’a été élu sans gagner dans cet Etat-clé. Donald Trump creuse son écart avec désormais 169 grands électeurs. Rappelons qu’il suffit de 270 grands électeurs pour accéder à la Maison Blanche.

04:37 : Si Hillary Clinton gagne en Caroline du Nord, elle devrait être remporte l’élection présidentielle américaine. Compte tenus des résultats très serrés dans de nombreux Etats, les analystes politiques ont procédé à tous les calculs imaginables. Il ressort qu’une victoire d’Hillary Clinton en Caroline du Nord lui donnerait un avantage sans doute définitif sur son rival républicain. Il s’agira quoi qu’il arrive d’une victoire très étriquée.

04:28 : Hillary Clinton très fragilisée, avant même d’accéder à la Maison Blanche. Si Hillary Clinton remporte finalement cette élection américaine, ce sera dans la douleur, ce qui la placera de fait en difficulté si elle devient présidente des Etats-Unis. La candidate démocrate n’aura pas réussi à s’imposer avec force face au candidat le plus décrié de l’histoire moderne du parti républicain. Cette contre-performance est déjà un échec important pour Hillary Clinton.

04:14 : Trump gagne l’Etat du Montana, Clinton s’impose dans le Nouveau Mexique. Le candidat républicain compte 141 grands électeurs. Hillary Clinton enregistre pour l’heure 109 grands électeurs. Trump est toujours devant, à la surprise générale, même si les démocrates rattrapent toujours leur retard sur les Etats de l’ouest. Il est désomais le grand favori pour s’imposer dans l’Etat de la Floride.

04:06 : Le peso mexicain est en train de chuter, il perd 10% par rapport au dollar sur les places asiatiques. Les économistes expliquent cette baisse par une crainte sérieuse de voir arriver au pouvoir le populiste Donald Trump. Il s’agit d’un nouveau signe de la panique des marchés, provoqué par des résultats qui à cette heure-ci sont bien plus serrés qu’attendus. Les projections indiquaient qu’à 4 heures du matin, Hillary Clinton aurait déjà creusé son écart. Ce qui n’a pas eu lieu.

03:36 : une victoire de Trump devient une hypothèse solide. Assiste-t-on à un revirement ? Alors que tous les indices et les projections donnaient Clinton très largement favorite, le scénario conduisant à la victoire de Donald Trump se dessine, même s’il reste improbable. Selon le baromètre « Win Presidency » du New York Times, qui donnait ce mardi matin 85 % de chance de l’emporter à Clinton, c’est désormais Trump qui est le mieux placé, puisqu’il est désormais crédité de 58% de chance de gagner. Une première et clairement une surprise, qui crée des remous, notamment à la Bourse de New York, qui réagit au faible écart entre les deux candidats.

03:23 : Sans surprise, Clinton victorieuse dans l’Etat de New York. C’était attendu, c’est fait : l’ancienne secrétaire d’Etat a remporté l’élection américaine dans l’un des Etats les plus démocrates du pays. Elle s’offre ainsi 29 grands électeurs. Les autres résultats tardent à arriver, alors que les bureaux de vote sur la côte est sont fermés depuis longtemps.

03:07 : Trump remporte l’élection au Texas et acquiert 38 grands électeurs. Les électeurs du grand Etat du sud, très conservateur, ont porté majoritairement leurs voix à Donald Trump. Le républicain engrange les voix et les Etats. Il fait pour le moment la course en tête. Mais sans une victoire en Floride, le compte sera très compliqué pour accéder à la Maison-Blanche.

03:00 : Le point sur les Etats gagnés par les candidats. Hillary Clinton a acquis 75 grands électeurs : VERMONT (3 grands électeurs), MASSACHUSETTS – Clinton (11 grands électeurs), RHODE ISLAND (4 grands électeurs), NEW JERSEY – Clinton (14 grands électeurs), DELAWARE (3 grands électeurs), MARYLAND (10 grands électeurs), WASHINGTON DC (3 grands électeurs), CONNECTICUT (7 grands électeurs), ILLINOIS (20 grands électeurs).
Donald Trump a acquis 66 grands électeurs : INDIANA (11 grands électeurs), KENTUCKY (8 grands électeurs), VIRGINIE OCCIDENTALE (5 grands électeurs), CAROLINE DU SUD (9 grands électeurs), OKLAHOMA (7 grands électeurs), TENNESSEE (11 grands électeurs), MISSISSIPPI (6 grands électeurs), ALABAMA (9 grands électeurs).

02:42 : La Chambre des représentants reste aux mains des républicains. Quel que soit le résultat de l’élection présidentielle, le nouveau chef de l’Etat américain devra travailler avec une Chambre des réprésentants (qui constitue le Congrès avec le Sénat) tenue par les républicains. C’est désormais officiel, annonce France Info, même si ce résultat était très attendu.

02:29 : 8 Etats pour Clinton, 7 pour Trump. Les deux candidats font pour l’heure la course qui était préuvue par les sondages. Hillary Clinton s’impose dans le Massachusetts, Rhode Island, le New Jersey, le Delaware, le Maryland, le District de Columbia, le Vermont et l’Illinois. Donald Trump remporte l’élection dans l’Oklahoma, l’Indiana, le Kentuky, la Virginie occidentale, le Tenessee, la Caroline du Sud, le Mississipi, l’Alabama.

02:12 : Clinton donnée en tête en Floride, premier retournement majeur de cette nuit électorale. Associated Press annonce désormais Hillary Clinton gagnante dans la péninsule sur une majorité de suffrages comptabilisés. Les observateurs américains sont de plus en plus nombreux à assurer qu’une victoire dans un Etat aussi cruciale que dans la Floride donnera la victoire finale à la candidate démocrate. Pour l’heure, seulement 5% des résultats totaux ont été comptabilisés. Au nombre de grands électeurs, Hillary Clinton repasse en tête (44 contre 31 pour Donald Trump).

01:50 :
De nouvelles informations sur la fusillade ayant eu lieu en Californie. Les pompiers ont indiqué que la fusillade ayant eu lieu près de deux bureaux de vote dans la ville d’Azusa en Californie avait fait un mort et trois blessés. On ignore s’il y a une connexion entre les coups de feu et l’élection en cours. Trois personnes ont été blessées, une autre a été tuée. L’une des victimes était sur le point d’entrer dans le bureau de vote. Selon un média local, l’échange de tirs a eu lieu dans deux écoles qui ont été placées en confinement, tout comme les deux bureaux de vote d’Azuza. La police de la commune, située à heure de Los Angeles, a demandé aux résidents de « se mettre à l’abri ». Personne pour l’heure n’a été arrêté par le forces de l’ordre.

01:44 : Donald Trump gagne en Virginie occidentale. Le républicain enchaine les victoires, avec 5 nouveaux grands électeurs acquis à sa cause. Mais il lui faudra encore engranger les victoires dans les Etats plus indécis, notamment en Floride, s’il veut remporter le scrutin.

01:20 : Les premiers résultats sont tombés, c’est parti pour les premiers calculs et projections. Hillary Clinton et Donald Trump peuvent sortir la calculette. Les premiers résultats sont tombés (voir notre carte interactive des résultats) dans l’Indiana (victoire Donalde Trump), dans le Kentucky (victoire de Donald Trump) et dans le Vermont (victoire d’Hillary Clinton). Dans les deux Etats où le milliardaire a enregistré ses premières victoires, les scores qu’il obtient sont très nettement au-dessus de ce que les sondages prédisaient. Au total, le républicain s’offre déjà 19 grands électeurs, Hillary Clinton en compte 3.

01:05 : Clinton est annoncée en tête de l’élection dans l’Etat de la Floride par l’ambassadeur de France. Manifestement bien informé, Gérard Araud indique sur les réseaux sociaux que les premiers chiffres donnent la candidate démocate « nettement en tête » en Floride, ce qui pourrait faire basculer l’élection en sa faveur. En s’imposant dans la péninsule, qui constitue un « Etat bascule' », Hillary Clinton priverait son rival de nombreux grands électeurs sur lesquels il compte beaucoup pour refaire son retard. Avec une telle victoire, Hillary Clinton aurait déjà un premier pied à la Maison-Blanche.

00:38 : Une fusillade fait deux victimes près d’un bureau de vote à Azusa, en Californie. Le bureau de vote est actuellement fermé, en état d’urgence, selon les informations de CNN, qui précise que les coups de feu ont retenti à l’extérieur du local. « Une fusillade a lieu en ce moment, la police nous a dit de rester à l’intérieur. Nous sommes pour le moment dans le local qui a été verrouillé », a expliqué un témoin à la chaîne de télévision américaine. Plus d’infos sur la fusillade

00:23 : Donald Trump prépare sa fête de la victoire et dégustera un gâteau à son effigie. De nombreux policiers surveillent les abords de la Trump Tower – où le républicain s’est installé pour suivre les résultats de l’élection. La rue adjacente au bâtiment est tout simplement fermée à la circulation. Les services de campagne du candidat ont organisé une « soirée de la victoire » au New York Hilton Midtown à Manhattan, à quelques pas de la tour. La fête devrait avoir lieu dans la Grande salle de bal au 3e étage, si Donald Trump est élu président des Etats-Unis. Cette salle « ne ressemble en rien aux salles géantes que choisit habituellement le promoteur immobilier pour les soirées qui sont sa marque de fabrique », indique l’AFP, qui souligne que l’endroit est assez austère, malgré une scène remplie de drapeaux américains. En cas de défaite, Donald Trump pourra toujours se consoler avec un gâteau réalisé à son effigie.

00:01 : George W. Bush n’a pas voté pour Donald Trump, mais il n’a pas non plus voté pour Hillary Clinton. Alors que des rumeurs relayées par des journalistes américains faisaient état d’un vote de George Bush en faveur d’Hillary Clinton, un porte-parole de l’ancien président américain a dû prendre la plume et indiquer à la Tribune du Texas qu’il avait voté blanc. George W. Bush et son père George Bush avaient précédemment fait savoir qu’ils n’apportaient pas leur soutien au milliardaire qui était parvenu à se faire investir par le parti républicain au mois de juillet, à l’issue des primaires.

23:32 : Un sondage ABC News effectué à la sortie des urnes révèle de meilleures opinions sur Hillary Clinton. 53 % des électeurs interrogés à la sortie des bureaux de vote pensent qu’Hillary Clinton est « qualifiée pour être présidente », contre seulement 37 % pour Donald Trump. 59 % des sondés pensent que la candidate démocrate est « malhonnête » et « peu fiable », mais 65 % pensent la même chose concernant le candidat républicain. 54 % répondent qu’ils ont une mauvaise opinion d’Hillary Clinton, mais ce chiffre monte à 61% lorsqu’ils sont interrogés de la même manière sur Donald Trump. Jamais deux candidats à l’élection américaine ont été aussi impopulaires avant même d’accéder aux responsabilités.
22:11 : En marge de l’élection pour la Maison-Blanche et pour le Congrès, les Américains votent sur des sujets de société. Plus de 150 scrutins ont lieu à travers les Etats-Unis en plus de la présidentielle. Selon les Etats, il s’agit pour les électeurs de s’exprimer par référendum sur un salaire minimum, le port d’armes ou la légalisation du cannabis. En Californie, dans l’Arizona, le Massachusetts, le Maine et le Nevada, les citoyens se prononcent sur l’autorisation ou non du cannabis à des fins récréatives. En Floride, en Arkansas, dans le Dakota du Nord, et dans le Montana, on se prononce sur son usage médicinal.

22:09 :
La plainte de Donald Trump sur les « early voters » rejetée dans le Nevada. Les avocats du candidat républicain ne pourront pas faire valoir leurs arguments pour que la justice enquête sur l’ouverture de 2 heures supplémentaires d’un bureau de vote situé dans le comté de Clark. L’initiative prise par les bénévoles du bureau de vote en question aurait été, selon Donald Trump, clairement décidée pour favoriser Hillary Clinton, dans un Etat considéré comme un « swing state ». Pour le juge s’étant prononcé sur la plainte du camp républicain, rendre publique l’identité des personnes ayant la charge du bureau de vote concerné par les « early voters » pourrait les exposer à de probables attaques personnelles, dans un climat de tension très palpable ce mardi 8 novembre.

22:01 : Les révélations de Julian Assange et l’enquête du FBI ont constitué deux coups durs pour la campagne de Clinton. . Wikileaks a en effet publié pendant la campagne des révélations sur la candidate démocrate, notamment des milliers de mails issus de cadres démocrates, démontrant un double discours d’Hillary Clinton et des siens en public et en privé. Pour Julian Assange qui s’exprime ce soir, ces révélations de visaient pas à déstabiliser Clinton face à Trump. « Nous ne pouvons pas publier des choses dont on ne dispose pas. A ce jour, nous n’avons reçu aucune information sur la campagne de Donald Trump », a-t-il indiqué.
Hillary Clinton aura été également mise à mal par Le FBI qui a enquêté sur « l’affaire des emails » avant de clore son enquête juste avant l’élection. L’ancienne secrétaire d’Etat était accusée dans cette affaire de négligence pour avoir utilisé sa boîte mail personnelle non sécurisée pour des dossiers confidentiels quand elle était en charges des relations internationales dans l’administration Obama. Le FBI avait une première fois recommandé de ne pas poursuivre la candidate démocrate en juillet, mais avait rouvert l’enquête à quelques jours du vote. Il l’a finalement abandonnée il y a 48 heures, estimant qu’Hillary Clinton n’avait pas l’intention de violer la loi.

21:46 : Des plaintes et des rumeurs circulent dans les bureaux de vote et sur le Web. Les responsables des différents partis rapportent des plaintes pour mauvaise conduite. . Mais beaucoup d’alertes relatées sur Internet sont en réalité fausses comme le rapporte le WashingtonPost. Une rumeur rapportant par exemple la présence d’agents de l’immigration dans les bureaux de vote est battue en brèche. Ces agents sont suspectés d’arrestations, d’intimidation ou « d’escortes » de personnes noires soi-disant menacées dans le Nevada, en Virginie et dans le Maryland. La rumeur a été suffisamment partagée pour qu’une responsable du service de l’immigration et des douanes (l’ICE) intervienne : « L’ICE concentre ses ressources à la surveillance d’individus qui constituent une menace pour la sécurité nationale, la sécurité publique et la sécurité des frontières », a-t-il déclaré. « Ceux qui votent sont généralement des citoyens des États-Unis ».

21:35 : Le populiste britannique Nigel Farage souhaite la victoire de Donald Trump. Le patron du parti d’extrême droite britannique, Ukip, fait un parallèle entre l’élection américaine et le référendum sur le Brexit, à l’issue duquel la Grande-Bretagne s’est prononcée pour une sortie de l’Union Européenne. Nigel Farage s’interroge sur Twitter : « Est-ce le jour du Brexit pour les Etats-Unis ? Je l’espère ». De nouveaux observateurs politiques ont fait ces dernières semaines un rapprochement entre la campagne populiste pro-Brexit et celle menée outre-Atlantique par Donald Trump. Le candidat républicain, tout comme Nigel Farage, est parvenu à incarner une gronde populaire contre une forme d' »etablishment » politique, dénonçant régulièrement « le système » et les « élistes ». Les deux hommes n’ont pas fait l’économie de contre-vérités dans leurs campagne respectives. Si Donald Trump l’emporte, il pourra se targuer, comme Nigel Farage, d’avoir fait mentir les sondages.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.