Quinze mois de prison pour un journaliste anglais, « faux cheikh » | La Depeche du jour

Quinze mois de prison pour un journaliste anglais, « faux cheikh »

Quinze mois de prison pour un journaliste anglais, « faux cheikh »

Un journaliste britannique, surnommé le « faux cheikh » pour sa propension à se déguiser en homme d’affaires du Golfe pour piéger des célébrités, a été condamné vendredi à quinze mois de prison par un tribunal londonien.
Mazher Mahmood, 53 ans, avait été reconnu coupable d’entrave à la justice début octobre dans le cadre d’un scandale qui a mené la popstar britannique Tulisa Contostavlos devant les tribunaux pour trafic de drogue en 2014.

Selon l’enquête, M. Mahmood, qui s’autoproclamait le « roi du scoop », s’était fait passer pour un riche producteur de films pour proposer un rôle important à Tulisa Contostavlos.

En échange, elle l’aurait mis en contact avec un dealer qui lui a vendu de la cocaïne. Une histoire qu’il avait publiée à la Une du journal Sun on Sunday, avant d’en fournir des preuves à la police.

Or, selon le parquet, Mazher Mahmood et son chauffeur Alan Smith ont fait retirer de leur témoignage à la police un passage qui aurait pu aider Tulisa Contostavlos.

A l’issue d’une rencontre dans un hôtel à Londres, Alan Smith avait assisté, en la raccompagnant chez elle, à sa conversation avec des amis dans laquelle la jeune femme se montrait très critique sur l’usage de drogues. Après avoir rapporté cette conversation à la police, le chauffeur lui avait demandé le lendemain de la retirer de son témoignage.

Les charges contre la jeune femme avaient été abandonnées après le début de son procès à l’été 2014, lorsqu’il est apparu qu’elle avait été manipulée.
7sur7

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.