Processus électoral: Manko Wattu Senegaal accentue la pression sur le pouvoir, une marche est prévue le 21 décembre prochain | La Depeche du jour

Processus électoral: Manko Wattu Senegaal accentue la pression sur le pouvoir, une marche est prévue le 21 décembre prochain

Processus électoral: Manko Wattu Senegaal accentue la pression sur le pouvoir, une marche  est prévue le 21 décembre prochain

«Les leaders de Mànkoo wàttu senegaal se sont retrouvés ce vendredi 25 nov 2016 à l’effet d’examiner le plan d’actions du Front ainsi que les développements récents de la situation nationale.

Auparavant, l’Assemblée des leaders a eu une pensée pieuse pour toutes les personnes récemment assassinées de façon horrible dont la vice-présidente du Conseil économique social et environnemental (CESE) lâchement égorgée dans sa chambre à coucher. La récurrence des assassinats et autres agressions de toutes sortes devraient faire l’objet d’attention toute particulière. Les mesures de type cosmétique annoncées par le gouvernement ne servent qu’à leurrer l’opinion et faire l’impasse sur une incontournable analyse lucide et courageuse quant aux réformes à apporter dans le mode d’être de notre société. Les leaders ont formulé des prières pour le repos de l’âme des disparus.

S’agissant de leur plan d’actions, les leaders du Front Mànkoo wàttu Senegaal ont unanimement estimé que la tournure que prend le déroulement du processus électoral exigent une accentuation de la lutte pour sauver la crédibilité de ce processus aujourd’hui attaquée frontalement par le ministre de l’intérieur et ses services.

C’est ainsi qu’à la place du meeting initialement retenu, le Front organisera une marche de protestation le mercredi 21 décembre 2016 prochain à partir de 15h. Nous réitérons ici notre détermination à ne reculer devant aucun sacrifice pour que ce pays reste une démocratie où le choix des citoyens est respecté. Nous préparerons cette marche par une série de caravanes dans la région de Dakar ainsi qu’à l’intérieur du pays.

Sur le même sujet, le Coordonnateur a rendu compte de la réponse du Président de la République à la lettre du Front. Dans cette réponse, le Président a proposé de rencontrer une délégation du Front pour discuter du processus électoral. Après des échanges approfondis, l’Assemblée a donné un accord de principe pour cette rencontre et a demandé au Coordonnateur de recueillir les clarifications nécessaires quant aux modalités et format, et, le cas échéant, de voir la question de la délégation du Front.

Revenant sur la consolidation du Front, il est instamment demandé à tous les représentants des organisations membres de mettre en place dans chaque département et chaque commune les coordinations départementales et communales de Mankoo pour prendre en charge sans tarder toutes les questions pratiques liées à la restauration de la crédibilité du processus électoral.

Des missions de supervision seront dépêchées partout où besoin sera pour assurer la prise en charge intégrale et commune du processus jusqu’à la proclamation des résultats du prochain scrutin. Encore une fois la sécurisation du processus par l’Opposition tout entière est distincte des coalitions et autres alliances électorales qui peuvent exister en marge du Front Mànkoo wàttu Senegaal.

Concernant le dossier du pétrole et du gaz, le coordonnateur a rendu compte des différentes séances de travail entre le Front et les avocats. Ces derniers tiendront informée l’opinion nationale et internationale sur les différents développements relatifs à a cette affaire le moment venu ».

Dakar le 26 novembre 2016
L’Assemblée générale des leaders

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.