Plainte de Frank Timis contre l’opposition: le Professeur Malick Ndiaye s’en prend violemment à Me El Hadj Diouf | La Depeche du jour

Plainte de Frank Timis contre l’opposition: le Professeur Malick Ndiaye s’en prend violemment à Me El Hadj Diouf

Plainte de Frank Timis contre l’opposition: le Professeur Malick Ndiaye s’en prend violemment à Me El Hadj Diouf

Le Professeur Malick Ndiaye s’est défoulé comme pas possible sur Frank Timis et Me El Hadj Diouf qui défend ce dernier. Pour ce qui est du premier nommé, il s’est évertué, dans les colonnes de L’Observateur, à montrer le caractère néfaste de son nom « Timis » dans la tradition. Quant au second, il a fait preuve de mépris pour manifester sa répulsion pour l’homme.

« Dans notre tradition, Timis, c’est-à-dire le crépuscule, est le moment le plus dangereux. C’est un moment où l’on interdit aux enfants de sortir à cause des dangers. L’immixtion de Timis dans la gouvernance de Macky Sall est un signe qui ne trompe pas. Si le Président ne se ressaisit pas, cela pourrait être le crépuscule de son règne. Frank Timis sera l’étrangleur du projet d’émergence du Sénégal. Il risque d’achever Macky Sall. Je le préviens en tant que citoyen. Je ne suis ni de l’opposition ni du pouvoir. Comment pouvons-nous donner 36% de nos ressources à quelqu’un qui manque de respect à nos plus hautes autorités ? Une personne mal élevée qui ne sait même pas s’exprimer », a-t-il dit dans le journal.
Se retournant contre « le député du peuple », le professeur Ndiaye martèlera : « En ce qui concerne Me El Hadj Diouf, je l’aime bien comme il est. Je comprends sa démarche d’avocat inculte, va-nu-pieds, mécréant… Nous n’avons pas affaire à lui. D’ailleurs, nous sommes persuadés que, dans quelques jours, il va nous rejoindre. Laissons-le donc faire son cinéma. Je lui demande, tout de même, de faire son autocritique, il faut qu’il se calme un peu. La course aux richesses mène vers le désastre. C’est le Coran qui le dit. Je demande à tous les Sénégalais, opposition comme pouvoir, de former un front uni pour reprendre les 30% que détiens Frank Timis. C’est tout ce qui compte ».

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.