Meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye : retour sur les lieux du crime | La Depeche du jour

Meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye : retour sur les lieux du crime

Meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye : retour sur les lieux du crime

Le meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye, ce matin, à Pikine, continue de défrayer la chronique. L’évènement a créé un tollé dans la capitale. Pour avoir quelque chose de claire sur cette affaire, l’équipe de SeneNews s’est déplacé à Pikine, à la maison où le crime a eu lieu. Sur place, les voisins racontent ce qu’ils ont vu et entendu.

Ce matin, les populations de Pikine ouest se sont réveillées sous le choc. Une des leurs, Fatoumata Matar Ndiaye, 5ème vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental a été sauvagement égorgée, dans sa chambre à coucher même.

La mauvaise nouvelle s’est très vite rependue dans le quartier. A notre arrivée, le seuil de la maison est rempli de monde. Des pleures par ci, des consolations par là.

Un groupe en discussion attire notre attention. En nous rapprochant un peu plus, l’un d’entre eux, surement un membre ou proche de la famille disait au téléphone: «Il est actuellement aux Urgences. Il vient de sortir du bloc opératoire. L’opération s’est bien déroulée, al hamdou lillha». Il parlait ainsi du fils de la défunte. Qui n’est pas mort comme l’ont relaté certains confrères, ce matin.

«Elle a été tuée entre 7 heures et 8 heures du matin. Elle venait juste de faire la prière du matin. L’assassin l’a trouvé jusque dans la chambre pour passer à la sale action. Ce qui m’intrigue, c’est qu’il n’y a eu aucun cri ni de bruit.», confie un voisin au micro de SeneNews.com.

Selon un autre témoin, «le fils de la dame aurait reçu un coup de couteau, alors qu’il voulait stopper l’agresseur».

Actuellement, le seul suspect, le chauffeur de Fatoumata Matar Ndiaye, est en garde à vue. «Il a été retrouvé sur les lieux, avec ses habits tachetés de sang ». Selon un témoin, il avait reçu une permission de la part de sa patronne pour aller au Magal de Touba.

Une autre voix a raconté que le chauffeur était là parce que c’est la dame lui-même qui l’a rappelé, le disant de venir tôt ce matin pour un service.

En tout cas, rien n’est encore clair dans cette affaire. Peut-être que le fils de la dame, qui est actuellement aux Urgences, apportera des réponses aux différentes questions que posent actuellement les populations de Pikine, de Dakar et de tout le Sénégal.

Senenews

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.