Me Sidiki Kaba: “Il y a des gens qui ont intérêt à chauffer les prisons” | La Depeche du jour

Me Sidiki Kaba: “Il y a des gens qui ont intérêt à chauffer les prisons”

Me Sidiki Kaba: “Il y a des gens qui ont intérêt à chauffer les prisons”

Certaines informations parues dernièrement sur une éventuelle évasion de détenus ou d’autres morts lors de la mutinerie à la prison de Rebeuss n’ont pas plu au Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

«C’est de l’affabulation !(…). Il n’y a pas d’autres morts. Il y a des gens qui ont intérêt à continuellement chauffer les prisons. A quelle fin ? Il ne faudrait pas jouer à cela. On a dit aussi qu’il y a une personne, Pape Seck, qui avait été arrêtée à Touba. Le 20 septembre passé (jour de la mutinerie), il n’y a pas eu d’évasion. Cette personne (Pape Seck) a disparu 5 jours plus tôt. Et vous voyez l’efficacité de notre police. Sur 13 millions de personnes, on l’a localisé. On l’a ramené comme “Boy Djinné’’ au niveau de sa cellule», soutient Me Sidiki Kaba ce mardi 11 octobre 2016, en marge de l’inauguration de la boulangerie “La réinsertion” au Cap Pénal de Liberté 6.

Le ministre explique que dès que cette affaire a eu lieu, les autorités ont donné la bonne information. «Rien n’est opaque. Dans la clarté, je vous ai dit il y a eu 27 blessés du côté des détenus, 14 blessés du côté des forces de l’ordre. Et je me suis déplacé moi-même. J’ai été à l’Hôpital Principal de Dakar où il y avait des blessés légers. Il n’y avait que 6 détenus.

J’ai rencontré les détenus. Je sais de quoi ils souffrent parce que les médecins m’ont dit quelle est la nature de leurs blessures. Le pronostic vital d’aucun d’entre eux n’était engagé», a déclaré le Gardes des Sceaux. “J’ai été aussi au niveau du Pavillon spécial à l’Hôpital Aristide Le Dantec, il y avait 3 détenus. Nous avons vu l’état de ces 3 détenus. Ensuite, je vous ai annoncé publiquement qu’une personne est décédée. En disant aussi que son corps a été au niveau de la morgue. C’est ça la vérité», soutient le ministre qui ajoute que tout le reste n’est qu’affabulation.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.