Marche avortée de « Manko Wattu Senegaal »: Idy trébuche, Gackou et Déthié Fall finissent leur course au stade Demba Diop | La Depeche du jour

Marche avortée de « Manko Wattu Senegaal »: Idy trébuche, Gackou et Déthié Fall finissent leur course au stade Demba Diop

Marche avortée de « Manko Wattu Senegaal »: Idy trébuche, Gackou et Déthié Fall finissent leur course au stade Demba Diop

Le secrétaire général adjoint du Pds, Oumar Sarr, n’est pas le seul leader de « Mankoo Wattu Senegaal », a avoir souffert de la répression policière, hier, suite à la marche avortée de l’opposition. Au déclenchement des grenades lacrymogènes, indique le quotidien L’Observateur, le leader de Rewmi, Idrissa Seck, a trébuché avant de se faire relever par ses gardes du corps. L’ancien Pm de Wade s’est engouffré dans sa 4X4 avant de quitter les lieux comme il était venu. Pour une première, l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a lui aussi reçu sa dose.

Visiblement sonné par la fumée des lacrymogènes, le leader de l’Act a été évacué par ses partisans, par taxi, dans une structure sanitaire (Centre de santé de Colobane, Ndlr). Le leader de Pastef, Ousmane Sonko, qui dirigeait un groupe de manifestants, a aussi été arrosé de grenades lacrymogènes. Idem pour l’ancien président du Sénat, Pape Diop. Ce dernier a d’ailleurs été évacué par ses proches à la clinique des Mamelles. « Il se porte mieux. Il pourra rentrer chez lui dans la nuit (hier) », a-t-on assuré du côté de ses proches. Pris à partie par les éléments du groupement mobile d’intervention, Malick Gakou et de Déthié Fall auraient détalé comme des lapins pour se retrouver au stade Demba Diop.

Loin de la Place Doudou Ndiaye Rose, c’est le Professeur Malick Ndiaye qui se faisait remarquer à la Place de l’Obélisque. Voulant faire un point de presse, le sociologue s’est vu attaquer plusieurs fois à coup de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre, qui interdisaient tout rassemblement sur les lieux.

Plusieurs blessés et des arrestations

Mankoo Wattu Senegaal n’a pas encore fait de bilan. Mais il pourrait être lourd. Une source policière décompte une dizaine de manifestants arrêtés, dont le coordonnateur de la coalition Non aux APE », Guy Marius Sagna. Le bilan des blessés s’élèverait à une vingtaine.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.