Mankeur Ndiaye :  »Le gouvernement ne met pas un franc dans le forum de Dakar » | La Depeche du jour

Mankeur Ndiaye :  »Le gouvernement ne met pas un franc dans le forum de Dakar »

Mankeur Ndiaye :  »Le gouvernement ne met pas un franc dans le forum de Dakar »

Le gouvernement sénégalais ne met aucun franc dans l’organisation du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, a révélé le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, assurant que des partenaires contribuent à hauteur de plus d’un milliards de Francs CFA ( 3 millions d’euros) dans l’organisation de l’évènement.

’’Le Sénégal ne met pas un franc dans l’organisation du forum de Dakar. C’est le ministre des Affaires étrangères qui cherche des moyens auprès des partenaires. Le budget du forum de 3 millions d’euros est entièrement financé par des contributions’’, a-t-il dit, samedi, lors d’une rencontre avec les patrons de presse sur la tenue du Forum Paix et Sécurité en Afrique prévue à Dakar les 5 et 6 décembre.

Mankeur Ndiaye a indiqué que la France contribue à plus de 400 millions d’euros (459.169.900 Francs CFA), le Japon, 1 millions de dollars (600 millions de francs CFA), l’Arabie saoudite, 20000 dollars (160 millions de Francs CFA), le Qatar, 200000 dollars (plus de 200 millions de Francs CFA), entre autres.

’’Le gouvernement ne met pas un franc’’, a insisté Mankeur Ndiaye, en revenant sur la genèse du forum de Dakar qui sera à sa troisième édition.

Selon le ministre des Affaires étrangères, l’organisation scientifique a été confiée cette année au Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS).

Par rapport à la participation des chefs, il a annoncé la venue du président du Nigeria Muhammadu Buhari, du président malien Ibrahima Boubacar Keïta, du président du Sud-Soudan Salva Kiir, entre autres.

La 3e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique a pour thème : ’’L’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes’’.

L’édition 2016 compte offrir « l’opportunité d’examiner les moyens d’accompagner les progrès réalisés grâce aux initiatives africaines et internationales dans le domaine de la sécurité et de la paix’’.

Il sera clos par un panel des chefs d’Etat au cours duquel seront présentées les principales conclusions des travaux.
APS

Mots clés

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.