Législatives 2017 : Doudou Kâ montre la voie de la rébellion | La Depeche du jour

Législatives 2017 : Doudou Kâ montre la voie de la rébellion

Législatives 2017 : Doudou Kâ montre la voie de la rébellion

Pour pallier aux querelles de leadership au sein du parti présidentiel concernant les prochaines élections législatives, la seule voix de Macky SALL ne suffit pas. Doudou KA, responsable de l’APR à Ziguinchor, croit avoir trouvé la bonne formule. En effet, pour l’administration du Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP), repris par le journal Sud quotidien, il serait plus pertinent d’organiser des primaires pour départager les uns et les autres. «Avec l’évolution de la démocratie, la question des primaires est une question qui sera d’actualité dans plusieurs échéances futures, aussi bien dans le Mouvement « And falat Macky ak » Doudou KA que dans la mouvance présidentielle ou encore dans le parti APR. c’est une question majeure qui sera validée dans les prochains jours au sein du mouvement » a indiqué le responsable politique qui prenait part ce weekend à Ziguinchor à une rencontre statuant sur la vie du mouvement dont il est le fondateur. Poursuivant ses explications, Doudou Ka « exhorte les maires membres de son mouvement à descendre à la base et massifier au maximum pour être majoritaire dans la délégation départementale ». Car, estime-t-il, « une fois cette majorité acquise, nous proposerons nos candidats à la mouvance présidentielle, s’ils sont acceptés, tant mieux. A défaut, nous prendrons une posture à ce moment car nous n’accepterons pas de travailler pour les autres. La réalité du terrain doit être acceptée », a martelé Doudou KA.

  1. les primaires dont il parle ne sont pas prévues par la constitution sénégalaise. ce n’est pas à lui de les instaurer dans la politique en Casamance et à Ziguinchor en particulier car il n’a rien apporter à cette localité. Libre aux membres des mouvements d’accompagner qui ils veulent. ils sont libres de faire leur propre choix. Il parle de démocratie et à vrai dire la démocratie vraie n’existe pas dans la façon de gérer le pays par les autorités étatiques. C’est honteux de la part de ces dirigeants par défaut.

    Répondre

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.