Le Premier ministre Québécois juge le PSE « fort impressionnant » | La Depeche du jour

Le Premier ministre Québécois juge le PSE « fort impressionnant »

Le Premier ministre Québécois juge le PSE « fort impressionnant »

Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard a salué, dimanche à Antananarivo, la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui est, selon lui, « en plein déploiement, fort impressionnant et qui mérite d’être soutenu ».

« Nous souhaitons que tout le monde y contribue et que tout le monde y tire profit » a confié M. Couillard à la presse sénégalaise à l’issue de son audience avec le président Macky Sall, peu avant la clôture du 16-ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Il a relevé que « l’idéal serait qu’il y ait une joint-venture entre des entreprises du Québec et d’autres sénégalaises pour travailler ensemble sur des projets, notamment de transfert de technologie, dans le domaine de l’aviation ou la haute technologie ».

C’est d’autant plus important qu’il y a « énormément de possibilités de collaboration entre le Québec et le Sénégal » a soutenu le Premier ministre québeckois.

Philippe Couillard qui a en outre indiqué que le Québec a mis à la disposition des pays francophones du sud, « quelque 300 bourses de formation technique » a souhaité que les jeunes sénégalais puissent tirer profit de cette offre de formation.

« On a beaucoup d’étudiants sénégalais chez nous, on les aime beaucoup, ça fonctionne bien et il faut que l’on continue comme ça à collaborer ensemble » a encore dit le Premier ministre québécois.

D’après Philippe Couillard, le Sénégal et le Québec peuvent développer ensemble des projets économiques, « simplement parce qu’il y a toutes sortes de possibilités de liens à développer ensemble ».

« D’ailleurs, a-t-il confié, cela fait longtemps qu’on travaille ensemble et on souhaite que ça continue et plus même, que cela augmente ».

A ce sujet, il a signalé que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre travaille sur la mise en œuvre d’une politique de relation internationale.

Avec ce projet, « il sera question de beaucoup parler de l’Afrique et de la représentation du Québec en Afrique, ainsi que du bureau québécois à Dakar » a estimé M. Couillard.
APS

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.