Kidnapping: Kébé Samb relâchée après le payement de 200.000 FCfa | La Depeche du jour

Kidnapping: Kébé Samb relâchée après le payement de 200.000 FCfa

Kidnapping: Kébé Samb relâchée après le  payement de 200.000 FCfa

Du nouveau dans l’affaire du rocambolesque kidnapping, mercredi à Thiès, de Kébé Samb, une dame enceinte de 5 mois. Elle a été retrouvée saine et sauve, à Saint- Louis En fait, la famille de la dame qui avait dans un premier temps versé, via les réseaux de transfert d’argent, les 200 000 F Cfa de rançon réclamée par les ravisseurs, avaient annulé aussitôt la transaction financière sur injonction de la police qui s’était saisie de l’affaire. Seulement, harcelée par les ravisseurs, et s’inquiétant de l’état de santé de la dame enceinte de 5 mois, ils ont de nouveau versé le montant de la rançon dans la soirée entre 20 et 21 heures. Ce qui a valu la libération de la jeune dame à Saint Louis.

Si l’on se fie toujours aux témoignages de membres de la famille, la dame, après avoir été libérée par ces ravisseurs, a tenté de joindre son mari. Un appel qui n’a pas abouti, car le téléphone de Kébé s’est subitement éteint à cause d’une batterie déchargée. Elle s’est débrouillée, dit-on, pour rallier l’entrée de Saint-Louis. Arrivée au poste «Juuti», là où on vend les patentes, elle a expliqué au vendeur sur place qu’elle a été kidnappée et a des problèmes pour joindre sa famille. C’est ainsi que ce dernier lui a prêté son téléphone avec lequel, elle a pu joindre sa famille. Pour plus de sécurité, le préposé à la vente des patentes a préféré l’amener à la police de Saint-Louis. Et c’est là que ses parents l’on retrouvée avant de la reconduire à Thiès où elle est arrivée vers l’aube.

La jeune dame est actuellement internée dans un poste de santé de Thiès, car elle est restée des heures sans manger ni boire. Il faut dire que même si la dame a été libérée, des zones d’ombre demeurent sur l’identité des ravisseurs qui sont toujours recherchés, mais aussi le taximan complice. Des questions aussi devront être apportées par l’enquête sur les motivations de ce kidnapping. Pour rappel, tôt dans la matinée du mercredi, la dame Kébé Samb, qui se rendait à l’hôpital pour une visite chez le gynécologue, a pris un taxi dont le chauffeur va la livrer à une dame et deux garçons qui l’ont mise dans une voiture 4X4 avant de la ligoter et partir avec elle. C’est par la suite qu’ils ont demandé la rançon de 200 000 F Cfa.
(Le populaire)

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.