Jean Paul Dias:  » Sidiki Kaba est le chantre de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal, il a suffi qu’il soit nommé ministre… » | La Depeche du jour

Jean Paul Dias:  » Sidiki Kaba est le chantre de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal, il a suffi qu’il soit nommé ministre… »

Jean Paul Dias:  » Sidiki Kaba est le chantre de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal, il a suffi qu’il soit nommé ministre… »

Jean Paul Dias en veut terriblement à Me Sidiki Kaba. En cause, la déclaration de ce dernier, vendredi, sur la Rts, affirmant qu’il n’y a rien de politique à la convocation de Barthélemy Dias par un tribunal de Dakar dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf. « Quand le ministre de la justice vient à la télé pour évoquer ce procès, pourtant renvoyé sine die, c’est bien la preuve que ce procès est politique puisqu’il ignore les milliers d’autres », indique M Dias dans un entretien accordé au quotidien Walfadjiri. « Quand on lit attentivement l’assignation et que l’on prend connaissance des articles du code pénal visés dont certains renvoient indirectement à un fameux article 34 qui conduirait à priver Barthélemy Dias de ses droits civils et politiques donc la rendre inéligible et briser sa carrière, là c’est la preuve que le procès est politique. Par le ressentiment populaire, le procès est politique. Le procès est politique et ce sont pas les déclarations en négation du Garde des Sceaux qui y changera quoi que ce soit », explique rageusement le père de Barthélémy Dias. Selon lui, la sortie de Me Sidiki Kaba ne doit pas être une surprise parce que l’homme « est un adepte voire un pro du reniement ». « Chantre de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal, il a suffi qu’il soit nommé ministre pour renier ses convictions. Farouche adversaire de la Crei dont il n’a eu de cesse de demander la suppression, une fois nommé ministre, il s’est renié. Quand il sera viré du gouvernement, il reniera le Président Macky Sall comme tout bon situationniste », martèle encore Jean Paul Dias .

Estimant par ailleurs que les fonctions de Sidiki Kaba à la tête de l’Assemblée des Etats-parties de la Cpi lui vaut toutes ces « maladresses » dans la gestion des affaires judiciaires, Jean Paul Dias pense qu’il doit être limogé. « Le Président Macky Sall doit reconnaître que ces deux activités constituent une incompatibilité. Il faut décharger Me Sidiki Kaba de ses fonctions nationales sinon les bourdes continueront ».

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.