Injures et menaces de mort : Mbaye Babou condamné à 3 mois de prison avec sursis | La Depeche du jour

Injures et menaces de mort : Mbaye Babou condamné à 3 mois de prison avec sursis

Injures et menaces de mort : Mbaye Babou condamné à 3 mois de prison avec sursis

Le Tribunal régional de Fatick a statué hier sur l’affaire opposant Issakha Dieng à Babacar Ndiaye. Plus connu sous le pseudonyme de Mbaye Babou, le chargé des archives de la commune de Fatick comparaissait hier, pour injures publiques et menaces de mort à l’endroit du 2ème adjoint au maire de Fatick. A la barre Mbaye Babou a vite fait de ravaler le courage dont il faisait montre lorsqu’il proférait des injures à Issakha Dieng parce que ce dernier a décidé de quitter le maire de Fatick pour rallier le camp du Dg du Port, Cheikh Kanté. Mbaye Babou affirme qu’il a agi sous le coup de la colère parce qu’il considère l’acte de Issakha Dieng comme une trahison. Il avoue quand même avoir utilisé un numéro privé pour ne pas être reconnu. Mais, dit-il, s’il savait qu’il allait être démasqué il ne l’aurait pas fait. Avant de demander pardon. Issakha Dieng a, quant à lui, fait savoir aux juges qu’il a peur en permanence. A l’en croire, on continue de lui envoyer des sms en l’injuriant. Il a même fait savoir que l’auteur des sms n’est autre que le jeune frère de Fada Guéne,. «On fait même glisser des tracts incendiaires dans mon bureau. C’est devenu insupportable», a dit l’adjoint de Matar Ba. A l’en croire, il n’ose même plus prendre sa voiture de peur d’être reconnu. Comme pour le réconforter, le juge lui demande d’être fort mentalement et de refuser de subir des pressions, sinon ses adversaires politiques pourraient s’en servir pour l’atteindre. Toutefois, Issakha Dieng a pardonné à Mbaye Babou. N’empêche, le tribunal a déclaré Mbaye Babou coupable et l’a condamné à trois mois de prison avec sursis.
(L’As)

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.