Image de Balla Gaye 2 en train de fumer : La Listab porte plainte contre la Tfm | La Depeche du jour

Image de Balla Gaye 2 en train de fumer : La Listab porte plainte contre la Tfm

Image de Balla Gaye 2 en train de fumer : La Listab porte plainte contre la Tfm

La Ligue sénégalaise de lutte contre le tabac (Listab) compte attraire devant la justice la Télévision futur média (Tfm) qui, selon elle, viole la loi antitabac avec la diffusion, lundi dernier, du dernier épisode de la série Wiri Wiri, avec Balla Gaye, une star de la lutte en train de fumer la chicha.

La Télévision futur média (Tfm) viole la loi antitabac. C’est la conviction de la Ligue sénégalaise de lutte contre le tabac (Listab). Il a été remarqué lors de la diffusion, lundi dernier, du dernier épisode de la série Wiri Wiri, Balla Gaye, une star de la lutte en train de fumer la chicha. Pour la Listab, c’est clair que la chaîne de télévision fait de la promotion du tabac. Elle soupçonne l’industrie du tabac, qui serait derrière pour faire la promotion du tabac. Une attitude que la Listab dénonce. Elle compte d’ailleurs porter plainte contre la Tfm et saisir le Cnra. Aussi informe la Listab dans un communiqué, des courriers seront-ils envoyés à toutes les familles religieuses du Sénégal. Car, indiquent les membres de la Listab, «ces dernières dans le vote de la loi ont soutenu et adhéré au combat de la Listab. Aucune forme de publicité sur le tabac ne sera tolérée».
La Listab appelle solennellement la Tfm au respect de la mise en œuvre parfaite des décrets d’application de la loi. La Listab rappelle que ce sont les décideurs de ce pays qui ont ratifié la convention- cadre de lutte antitabac, pour la signer avant de laisser la place au président de la République pour la signature des décrets d’application. Or, note-t-elle la convention-cadre interdit la publicité, la promotion directe ou indirecte et le parrainage en faveur du tabac, de ses produits et dérivés et des sociétés qui les fabriquent, les commercialisent ou les distribuent.
La Listab tiendra aujourd’hui u­ne conférence de presse afin de porter à la connaissance de toute la population de ce pays, que la Tfm est dans une dynamique de «saper tout le travail colossal qu’a fait jus­qu’ici la société civile avec l’appui du ministère de la Santé uniquement pour remplir ses caisses».

Le Quotidien

Mots clés

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.