Frank Timis traqué à Londres et au Burkina | La Depeche du jour

Frank Timis traqué à Londres et au Burkina

Frank Timis traqué à Londres et au Burkina

Ce n’est pas demain la veille pour l’homme d’affaires. Un nouveau front pour Franck Timis. Sur la sellette au Sénégal dans l’affaire Petro-Tim et menacé de poursuites pour corruption présumée au Burkina Faso, l’homme d’affaires australo-roumain connaît des déboires à Londres également.
Un de ses partenaires, Gerald Metals, lui réclame la rondelette somme de 70 millions de dollars (plus de 40 milliards de francs CFA).
Ce dernier avait demandé la saisie conservatoire des actifs de Timis Sénégal, dans le cadre de ce différend avec son associé, mais la justice sénégalaise n’avait pas donné une suite favorable. Le dossier est toujours pendant».
Franck Timis est le patron de Timis Corporation, qui avait acquis 90% des droits d’exploitation des blocs de Saint-Louis offshore et Cayar offshore avant d’en céder 60% à Kosmos.
Sa filiale sénégalaise, Timis Sénégal, employait Alioune Sall, le frère du Président Macky Sall. Ce dernier avait démissionné de son poste dans cette entreprise pour mettre fin à la polémique sur son rôle dans le secteur des hydrocarbures au Sénégal. Il a été maintenu dans le groupe, comme chargé du développement de ses activités partout en Afrique sauf dans son pays.
Libération

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.