Etats-Unis: quand Mélania, l’épouse de Trump, violait les lois sur l’immigration | La Depeche du jour

Etats-Unis: quand Mélania, l’épouse de Trump, violait les lois sur l’immigration

Etats-Unis: quand Mélania, l’épouse de Trump, violait les lois sur l’immigration

Si Donald Trump est élu, son épouse Mélania risque-t-elle d’être expulsée pour avoir travaillé alors qu’elle n’avait qu’un visa de touriste qui ne permet pas d’avoir un emploi ? Bien que démentie par l’intéressée, l’agence AP a trouvé des documents qui confirment que le mannequin slovène a brièvement violé les lois sur l’immigration.

Mélania, devenue épouse Trump, a débarqué aux Etats-Unis en août 1996 avec un visa de touriste. Ce n’est que deux mois plus tard qu’elle obtiendra un visa HB1 qui lui permet de travailler. Mais entre temps, elle a gagné près de 20.000 dollars en posant pour divers magazines. Elle a également signé un contrat avec une agence de mode. Pendant 7 semaines, elle a donc été dans l’illégalité la plus complète, cette illégalité qu’a dénoncée avec force tout au long de sa campagne Donald Trump, qu’elle avait épousé en 1998.

Elle est devenue Américaine en 2006, son rêve quand elle vivait en Slovénie, comme elle l’expliquait jeudi dernier lors d’un rare discours pour soutenir son mari en Pennsylvanie: « Naturellement, nous avions entendu parler de cet endroit incroyable appelé Amérique; l’Amérique était synonyme de liberté et opportunité; l’Amérique signifiait : si vous avez un rêve, vous pouvez le réaliser »

Mais Mélania aurait-elle pu devenir américaine si le service des naturalisations avait su qu’elle avait travaillé illégalement à son arrivée ? Ses avocats disent que les documents publiés par l’AP ne coïncident pas avec les leurs. Il est certes des plus improbables que sa citoyenneté américaine soit révoquée, mais l’affaire est embarrassante pour son mari à deux jours de l’élection.
RFI

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.