”En route vers le palais, la voie à prendre” par Abdou Sané | La Depeche du jour

”En route vers le palais, la voie à prendre” par Abdou Sané

”En route vers le palais, la voie à prendre” par Abdou Sané

LA situation politique du Sénégal reste marquée par la fracture entre deux pôles majeurs : la mouvance présidentielle (Benno bokk yakaar) et l’opposition regroupée au sein d’un cadre dénommé Manko WAttu Sénégal.

Toutefois il y a lieu de jeter un regard attentif sur le calendrier électoral dans un contexte marqué par la refonte du fichier électoral. En termes de stratégie d’occupation de terrain, l’actuel président Macky Sall a montré par le passé que les élections se gagnent à partir d’une occupation de terrain aussi bien au niveau national qu’en dehors du pays avec la diaspora.

Or ce que nous constatons aujourd’hui, c’est la mobilisation de l’opposition dans la seule ville du Sénégal, Dakar. Est-ce une bonne stratégie ? Nous en doutons. En 2012 c’était le même scénario et Macky parti seul conquérir le reste du Sénégal est sorti vainqueur à la surprise générale .

Et comme si l’histoire se répète, Macky Sall inaugure une ère de tournées économiques à l’intérieur du pays pendant que l’opposition cherche à occuper Dakar et ce à quelques mois des élections législatives. Il ya lieu de revoir cette stratégie qui souffre de dogmes et de fixisme aux antipodes d’une conception d’élaboration de stratégies conquérantes et gagnantes.

C’est pourquoi nous invitons l’opposition à comprendre que le reste du Sénégal a une forte envie de les accueillir pour, dans le cadre d’une démarche inter active, proposer un programme alternatif à même de sortir le Sénégal des difficultés aussi bien au plan social qu’économique.

Parcourir le Sénégal d’est en ouest du nord au sud, y ajouter la diaspora telle doit être la priorité de tout opposant ayant l’ambition de conquérir le pouvoir au terme de l’élection législative mais surtout présidentielle de 2019.

Ces tournées politiques constitueraient aussi un motif de mobilisation, de sensibilisation pour aider les populations à se rendre au niveau des commissions administratives en vue d’obtenir la nouvelle carte d’identité biométrique et de s’inscrire sur les listes électorales.

C’est là la feuille de route que nous proposons à notre leader le président docteur Abdoulaye Baldé président de l’Union Centriste du Sénégal et candidat à l’élection présidentielle de 2019. Candidat sur qui mise tout un peuple assoiffé de paix, d’épanouissement, de progrès et de bonheur.

ABDOU SANE ANCIEN DEPUTE,

Membre de l’Union Centriste du Sénégal, chargé des élections.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.