En route pour la retraite, le général Mouhamadou Sow fait ses adieux à Macky Sall… et aux armées mercredi | La Depeche du jour

En route pour la retraite, le général Mouhamadou Sow fait ses adieux à Macky Sall… et aux armées mercredi

En route pour la retraite, le général Mouhamadou Sow fait ses adieux à Macky Sall… et aux armées mercredi

Le président de la République, Macky Sall, a reçu mardi en audience le chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général Mouhamadou Sow, en fin de mission, avant de s’entretenir avec le nouveau Haut commandant de la gendarmerie, le général Meïssa Niang.

Le général Sow, au cours de ses échanges avec Macky Sall, « a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat, pour l’avoir porté quatre ans à la tête des armées » sénégalaises, rapporte le service de presse de la présidence de la République.

Il s’est aussi « félicité des efforts réalisés notamment en matière d’équipements », assurant au président Sall que son successeur, le général de division Cheikh Guèye, « est bien outillé » pour assurer le commandement des forces armées Sénégalaises.

Le général d’armée Mouhamadou Sow fera ses adieux aux armées, mercredi, lors d’une cérémonie prévue à partir de 10h au camp Dial Diop.

Chef d’état-major général des armées depuis 2012, il prend sa retraite le 31 décembre prochain. Le général Sow est le premier patron de l’armée sénégalaise issu de l’Ecole nationale des officiers d’active (ENOA) et de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA).

Avant sa nomination, il était le chef de l’état-major de la Force hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Congo, dans le cadre de la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO).

Il fut chef de cabinet du CEMGA Abdoulaye Fall, commandant du secteur n°2 au Congo, commandant de la zone militaire n°5 (Ziguinchor) et chef de corps du 25ème BRA (Bataillon de reconnaissance et d’appui).

Breveté de l’école de guerre du Nigeria, il a aussi été conseiller du CEMGA à la formation et chef de la division personnel à l’état-major général des forces armées sénégalaises.

Il sera remplacé par le général de division Cheikh Guèye, jusque-là chef d’état-major particulier du président de la République.

Nouvellement installé dans ses fonctions de Haut commandant de la gendarmerie et directeur de la justice militaire, le général Meïssa Niang était lui « venu partager les orientations et les directives du chef de l’Etat », selon les services de la présidence de la République.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.