Discours de Mohammed VI à Dakar : « un excellent coup diplomatique » (politologue) | La Depeche du jour

Discours de Mohammed VI à Dakar : « un excellent coup diplomatique » (politologue)

Discours de Mohammed VI à Dakar : « un excellent coup diplomatique » (politologue)

En s’adressant à ses compatriotes, depuis Dakar, à l’occasion du 41ème anniversaire de la Marche Verte, le Roi Mohammed VI du Maroc a véritablement marqué un ‘’excellent coup diplomatique’’, selon le politologue sénégalais, Babacar Justin Ndiaye.

‘’En délivrant à partir de la capitale sénégalaise, un discours à forte tonalité africaine, le Souverain marocain a redit avec une forte conviction tout l’attachement qu’il voue au continent’’, explique Ndiaye.

‘’Il n’est plus logique de voir le Maroc évoluer en dehors de l’Union africaine’’, note –t-il relevant que le ‘’Maroc a un réel besoin de l’Afrique’’. En atteste son soutien constant et désintéressé aux multiples mouvements de libération qui avaient vu le jour sur le continent.

La récente tournée royale en Afrique de l’Est illustre aussi à merveille la volonté de Rabat de sortir de son isolement et de gommer toutes les aspérités qui pourraient ralentir sa marche vers sa réintégration de l’UA.

Rien de surprenant donc de voir Rabat chercher à bénéficier des dividendes diplomatiques engrangées par Dakar, sur la scène diplomatique internationale pour ‘’ne plus évoluer en marge de l’UA’’.

Le Maroc a très tôt compris la place du Sénégal dans l’échiquier diplomatique international et il est normal donc que le Royaume marocain s’appuie sur cet atout pour conforter sa présence en Afrique’’, explique Ibrahima Bakhoum, journaliste – formateur et politologue sénégalais.

‘’ Les Marocains vont sans doute considérer comme un message fort le fait que leur Souverain leur parle à partir du Sénégal’’, explique-t-il avant d’ajouter que le symbolisme qui s’attache à cette initiative royale prouve éloquemment le désir ardent du Royaume chérifien de revenir dans sa famille naturelle.

Surfant sur la qualité exemplaire et tant vantée des relations amicales et fraternelles qu’entretiennent le Maroc et le Sénégal, le Souverain marocain a bien compris l’avantage qu’offre Dakar comme tribune pour réaffirmer au reste du continent sa quête inébranlable de retrouver sa place dans le cénacle de l’Union africaine (UA).

Les deux pays, on le sait, entretiennent des relations d’amitié séculaires et privilégiées fortifiées par un solide socle religieux, notamment à travers la Zawia Tijania.

Une coopération multiforme qui s’est fortifiée au fil des ans, et s’est davantage accentuée depuis l’intronisation de Mohammed VI, le 30 juillet 1999.

Le soutien de Dakar envers son ‘’vieil allié et ami’’ qu’est le Maroc n’a jamais varié. Dakar et Rabat coopèrent depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques le 15 novembre 1960.

Les différents régimes qui se sont succédé à la tête du pays depuis l’indépendance se sont toujours rangés du côté du Maroc dans son combat au sujet de la question du Sahara.

Commentant la demande de retour du Maroc à l’UA, Mohammed VI note dans son discours prononcé lors du 41ème anniversaire de la Marche Verte que cette opération est l’aboutissement ‘’logique’’ d’une réflexion ‘’approfondie ‘’et n’est pas une décision ‘’tactique’’.

Pour le Souverain, le Maroc est de retour au sein de l’organisation panafricaine pour retrouver sa place ‘’naturelle’’ et ne demande à personne la permission d’user de son droit légitime.

Le discours de Mohammed VI depuis Dakar reste assurément un message fort pour des retrouvailles fraternelles entre le Maroc et ses amis et frères d’Afrique.
APA

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.