Déthié Fall, Vice-président de Rewmi : « Ils n’ont qu’à se réapprovisionner en gaz lacrymogènes parce que nous allons revenir’’ | La Depeche du jour

Déthié Fall, Vice-président de Rewmi : « Ils n’ont qu’à se réapprovisionner en gaz lacrymogènes parce que nous allons revenir’’

Déthié Fall, Vice-président de Rewmi : « Ils n’ont qu’à se réapprovisionner en gaz lacrymogènes parce que nous allons revenir’’

Le Président Macky Sall est averti. Les membres de l’opposition, réunis autour du Front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Senegaal ne veulent pas baisser les armes. La répression de la marche du vendredi 14 octobre dernier n’a fait que renforcer la détermination de Malick Gackou et Cie. Ils comptent remettre ça en suivant le même itinéraire. C’est à dire, de la Place Doudou Ndiaye Rose (rond-point Rts), en passant par Poste Médine, l’avenue Blaise Diagne, Jean Jaurès et Place Washington (ministère de l’Intérieur). « Ils n’ont qu’à se réapprovisionner en gaz lacrymogène, parce que nous allons revenir le même jour (vendredi) avec le même itinéraire », a averti Déthié Fall, vice-président du parti Rewmi, l’un des partis de la coalition de l’opposition. Selon le lieutenant d’Idrissa Seck, le président de la République, Macky Sall, alors opposant, avait lui-même refusé les restrictions de manifester imposées par l’ancien régime d’Abdoulaye Wade. « Il y a une vidéo qui circule sur le net dans laquelle on le voit dire qu’on ne peut pas empêcher les Sénégalais de descendre dans la rue, parce que le droit de manifester est consacré par la Constitution et que c’est non négociable. Ce droit est, pour nous aussi, non négociable », a-t-il rappelé face aux journalistes, ce jeudi, en marge d’une rencontre avec le ministère de l’Intérieur sur la refonte partielle du fichier électoral.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.