Controverse sur la chicha de Balla Gaye 2: Cheikh Ndiaye « Jojo » déchire la plainte de la Listab et se dit prêt à rejouer la scène | La Depeche du jour

Controverse sur la chicha de Balla Gaye 2: Cheikh Ndiaye « Jojo » déchire la plainte de la Listab et se dit prêt à rejouer la scène

Controverse sur la chicha de Balla Gaye 2: Cheikh Ndiaye « Jojo » déchire la plainte de la Listab et se dit prêt à rejouer la scène

La séquence de la série « Wiri Wiri » qui montre le lutteur Balla Gaye 2 fumant de la Chicha continue de faire… un tabac. Hier, l’un des acteurs du téléfilm, Saneekh est monté au créneau pour demander pardon aux téléspectateurs à la suite de la plainte annoncée par la Ligue sénégalaise de lutte contre le tabac (Listab) contre la Tfm pour violation de la loi contre le tabac. Cheikh Ndiaye alias Jojo, lui, ne regrette rien de cette scène. Au contraire, il affirme que la Listab est allée trop vite en besogne en annonçant une plainte contre la Tfm au motif qu’elle « aurait pu attendre le dénouement de cette fameuse scène avec la chicha pour savoir où elle va nous mener. Nous suivions un scénario bien précis et notre but, à travers cette série, est avant tout de divertir et d’éveiller les consciences. Ceci étant, on ne peut pas prétendre soigner ou lutter contre un mal, sans pour autant le pointer du doigt » explique-t-il. « Aujourd’hui, la réaction que nous attendions des membres de cette ligue, c’est qu’ils nous appellent et essayent d’en savoir plus sur nos objectifs et, pourquoi pas, collaborer avec nous. Nous aurions ensemble pu mettre en place, une stratégie de sensibilisation et tout le monde en sortirait gagnant. Je le dis en toute conscience, si, dans les prochains épisodes, Balla ou moi étions amenés à fumer de la chicha, nous le ferons sans aucun état d’âme », martèle Cheikh Ndiaye dans les colonnes de L’Observateur. Poursuivant, il soutient que la Listab s’est trompée de combat. « Cette plainte est un non-événement pour nous. Pendant qu’on y est, la Listab n’a qu’à porter plainte contre les chaînes qui diffusent des films ou l’ont voit des gens faire pire que fumer de la chicha. Tous les jours à la Télé, on voit des scènes où les personnages boivent de l’alcool ou sniffent de la Cocaïne et rien ne se passe », signale-t-il

Partager :

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.