Contentieux autour du fichier électoral, problème des cartes d’identité… L’opposition écrit à Macky Sall | La Depeche du jour

Contentieux autour du fichier électoral, problème des cartes d’identité… L’opposition écrit à Macky Sall

Contentieux autour du fichier électoral, problème des cartes d’identité… L’opposition écrit à Macky Sall

rès inquiète par le processus électoral «biaisé» du fait de la refonte partielle unilatérale du fichier électoral, l’opposition réunie dans la coalition Wattu Sénégal, a saisi le Président Macky Sall d’une lettre alerte. Dans cette missive envoyée au chef de l’Etat depuis jeudi et dont «L’As» a eu des échos Malick Gakou et compagnie dénoncent l’absence de consensus au niveau de la Commission de revue du processus électoral qui a déposé son rapport et expriment leurs préoccupations quant aux conséquences pouvant découler d’un contentieux électoral.

Les règles du jeu en direction des prochaines élections au Sénégal ne font pas l’unanimité et sont désapprouvées par une bonne frange des acteurs politique. Ce qui peut constituer un risque de troubles pour la période post-électorale. Ainsi, l’opposition a décidé de tirer la sonnette d’alerte en adressant au chef de l’Etat une correspondance pour afficher leurs préoccupations.

La coalition Manku Wattu Sénégal a envoyé, depuis jeudi dernier, une lettre au Président Macky Sall. Selon nos sources, les forces les plus représentatives de l’actuelle opposition sénégalaise ont, dans la lettre confidentielle adressée au chef de l’Etat, attiré son attention sur leurs nombreuses préoccupations.

Malick Gakou et ses camarades dénoncent ce qu’ils appellent le «processus électoral biaisé». Très loin d’être satisfaits par la concertation autour de la question électorale, les responsables de l’opposition ont soumis au chef de l’Etat leurs craintes sur ce contentieux électoral engagé. Cela découle surtout, selon Oumar Sarr et compagnie, de l’absence de consensus au niveau de la Commission de revue du processus électoral.

Cette Commission qui travaillait avec les acteurs politiques sous l’arbitrage du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique n’a pas permis d’avoir des positions consensuelles sur certaines questions. L’opposition a longtemps dénoncé la refonte partielle du fichier électoral qui peut, avec l’obligation pour tout électeur de se représenter devant les Commissions, être une entrave au droit de vote.

C’est pourquoi, la coalition Wattu Sénégal a regretté, dans sa correspondance adressée à Macky Sall l’absence de consensus au niveau de la Commission de revue du processus électoral qui a, d’ailleurs, déposé son rapport. Avant que les conclusions contestées de ce rapport ne soient appliquées pour les prochaines échéances électorales, l’opposition a énuméré les anomalies du système électoral qui peuvent être lourdes de conséquence.

Entre autres problèmes, la coalition Wattu Sénégal relève le processus d’enrôlement pour les nouvelles cartes d’identité biométrique de la Cedeao. Un processus opaque et qui n’est toujours pas opérationnel sur l’étendue du territoire national ; ce qui peut faire que plusieurs électeurs potentiels risquent de ne pas être enrôlés et donc d’être exclus des élections législatives. Toutes ces anomalies poussent Wattu Sénégal à alerter le président de la République sur les conséquences lourdes qui peuvent découler d’un contentieux électoral après les échéances électorales faute de consensus.

(L’AS)

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.