Conseil de Sécurité : voici le programme de la présidence sénégalaise | La Depeche du jour

Conseil de Sécurité : voici le programme de la présidence sénégalaise

Conseil de Sécurité : voici le programme de la présidence sénégalaise

L’honneur revient au Sénégal de présider le Conseil de sécurité des Nations Unies au cours du mois de novembre 2016.
Le programme de travail qui aiguillonnera les travaux du Conseil sera rythmé, hormis les questions périodiques, par trois thématiques majeures initiées par la Délégation sénégalaise: d’abord les opérations de paix, ensuite la coopération régionale et enfin le concept « Eau, paix et sécurité » :
1. Le Conseil prévoit, au titre des opérations de paix, la tenue :
• d’un débat public ministériel sur « les opérations de paix face aux menaces asymétriques », prévu le 7 novembre 2016 qui se veut une réponse au défi que représentent de telles menaces pour l’efficacité des missions de paix, tel qu’il ressort du rapport du Panel de haut niveau sur les opérations de paix de 2015, communément appelé HIPPO ;
• d’un briefing avec les Commissaires de police des Opérations de maintien de la paix, le 10 novembre, avec un accent particulier sur la protection des civils, la réforme du secteur de la sécurité, la sûreté et la sécurité mais aussi l’exploitation et l’abus sexuels ;
• le renforcement de l‘efficacité des opérations de maintien de la paix déployées par l’Union Africaine, notamment à travers un financement prévisible, durable conformément à l’engagement des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA
2. La coopération entre les Nations Unies et les Organisations régionales, demeure aussi au cœur de l’agenda du Conseil au cours de ce mois :
• Le briefing du 17 novembre du renforcement du rôle de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) dans la lutte contre l’idéologie extrémiste au vu de l’ampleur du défi du terrorisme et de la rhétorique qui l’accompagne ;
• Le débat du 18 novembre en vue de l’amélioration du partenariat stratégique entre l’ONU et l’Union Africaine (UA)
3. La problématique de l’eau dans les conflits armés pour laquelle le Sénégal a lancé le concept « Eau, Paix et Sécurité » en guise de contribution à la prévention des conflits et à la protection de l’eau dans les conflits armés.

La présidence sénégalaise servira de cadre pour tenir le briefing semestriel entre le Procureur de la CPI et le Conseil de sécurité sur la coopération entre les autorités libyennes et le bureau du Procureur.
Le Conseil de sécurité compte aussi se rendre dans la région des Grands Lacs du 10 au 15 novembre, notamment en République Démocratique du Congo et en Angola, pour accompagner les acteurs politiques congolais sur la route du dialogue politique afin de trouver une solution sur les différends préélectoraux.
Toujours concernant les questions africaines, le Conseil de sécurité examinera la situation au Burundi pour connaître de l’état d’avancement du dialogue politique, mais aussi au Soudan du Sud, particulièrement le processus de déploiement de la Force de protection régionale et le rapport des violences survenues à Malakal en février et à Juba en juillet.
Il procédera également au renouvellement du mandat de la Force Intérimaire des Nations Unies en Abyei (FISNUA), du Groupe de Contrôle sur les sanctions en Somalie et en Erythrée mais aussi de la piraterie aux larges des côtes somaliennes.
S’agissant du Moyen-Orient, le Conseil poursuivra l’examen de la crise syrienne, dans ses dimensions politique, humanitaire et chimique, dans un contexte de suspension des négociations entre le régime et l’opposition, d’escalade des violences, notamment à Alep, et le renouvellement attendu du mandat du Mécanisme d’Enquête Conjoint.
Il sera aussi question de porter un regard sur la situation dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jerusalem-Est, dans un contexte marqué par l’impasse du processus politique et la détérioration de la situation humanitaire.
Au titre des questions européennes, le Conseil organisera les débats trimestriels sur le Kosovo mais également la Bosnie-Herzégovine.
Enfin, la présidence sénégalaise aura l’honneur d’accueillir, les 3 et 4 novembre, la retraite annuelle du Conseil de sécurité avec les nouveaux membres élus pour échanger des expériences et bonnes pratiques, mais surtout avec l’objectif d’améliorer les méthodes de travail du Conseil de sécurité.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.