Concession de l’autoroute à péage: l’Etat s’est fait « rouler » par Eiffage… | La Depeche du jour

Concession de l’autoroute à péage: l’Etat s’est fait « rouler » par Eiffage…

Concession de l’autoroute à péage: l’Etat s’est fait « rouler » par Eiffage…

L’ancien Président Abdoulaye Wade a cédé, sans bourse délier, à Eiffage, la concession du tronçon; de l’autoroute Dakar-Diamniadio, son successeur, Macky Sall, le tronçon Diamniadio-ABID-Sindia. Selon l’économiste El Hadji Mounirou Ndiaye le Sénégal a plus perdu qu’il n’a gagné dans ce contrat de partenariat. « Dans le cadre de l’autoroute à péage au Sénégal, la formule qui a été avancé s’appelle le BOT (Build, Operate and Transfer). Dans cette formule, c’est l’opérateur privée qui fourni les capitaux, construit et l’exploite durant une durée suffisante lui permettant d’entrer dans ces fonds avant de transférer la propriété à l’Etat. Mais quand l’Etat intervient dans les financement, la formule change. J’ai été surpris d’entendre parler de BOT au niveau de l’autoroute, alors que l’Etat à fourni 84% des financements. On aurait dû parler de DBO (Design-Build-Operate ). Et, dans ce cas, la tarification et la durée de la concession auraient été moindres. Sinon l’opérateur privée va en faire une grosse affaire et c’est les populations qui vont en perdre comme ce qui se passe actuellement au Sénégal », a-t-il expliqué à la Rfm. Poursuivant, El Hadji Mounirou Ndiaye se désole que le chef de l’Etat, Macky Sall n’ait pas tiré des leçons du passé, citant notamment l’affaire hélio-hydro Québec qui a fait perdre au contribuable sénégalais 80 milliards FCfa. « Je ne peut accuser les gens d’avoir obtenu de pot ce vin, mais dans ce genre d’affaire il y a des lobbyings », souligne-t-il.

ladepechedujour.com

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.