Commissariat spécial de Touba: Les dessous de la mutation de Bécaye Diarra | La Depeche du jour

Commissariat spécial de Touba: Les dessous de la mutation de Bécaye Diarra

Commissariat spécial de Touba: Les dessous de la mutation de Bécaye Diarra

Le commissaire Bécaye Diarra a-t-il été victime du travail irréprochable qu’il a eu à effectuer à Touba ? Son remplacement par le commissaire Modou Diagne de la Centif à trois semaines du Magal intrigue. Affecté à Saint-Louis, son départ serait motivé par l’intransigeance et le sérieux qu’il mettait à réprimer crimes et délits dans la ville sainte. Il nous revient des sources bien introduites dans la Cité de Bamba que toutes les niches de trafic ont été détruites par le commissaire Diarra et que certains ‘’petits-fils’’ voyaient l’efficacité de cet agent public d’un mauvais œil.

Trafic de voitures, de cartes grises, démantèlement des réseaux de faussaires…, rien ne passait entre les mailles des filets tissés par le policier. Cependant, son refus de donner une suite favorable à l’intercession de jeunes Mbacké-Mbacké suite à l’arrestation d’un des leurs pour trafic de visas allait précipiter son départ de la ville sainte. Ces derniers, qui lui ont promis de tout mettre en œuvre pour qu’il soit relevé de ses fonctions de ce commissariat spécial après cet affront, ont obtenu gain de cause.

Les autorités actuelles qui n’ont pas bonne presse chez les jeunes marabouts ont-ils cherché à donner des gages de réconciliation en direction des prochaines législatives ? En tout cas, aucun motif clair ne justifie ce transfert d’autant plus que la hiérarchie mouride appréciait bien le travail de Bécaye Diarra. Dans les rangs de la police, il se murmure que ce dernier, ainsi que son collègue Ndiaré Sène du commissariat central de Dakar et le commissaire Ibrahima Diop de la Dic sont très à cheval sur les principes et incarnent l’avenir de la Police sénégalaise dans ce qu’elle a de plus noble.
EnQuête

  1. Voilà pourquoi on se développera jamais avec ces corrompus ces faussaires et autres qui se couvrent de manteaux qu’ils ne méritent pas de porter pour empêcher ensuite les dignes et honnêtes citoyens de faire sérieusement leur boulot. C’est révoltant vraiment.

    Répondre

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.