Colonel Abdoulaye Aziz Ndao et Jean Marie François Biagui: une amitié qui remonte à la période sombre du conflit casamançais. | La Depeche du jour

Colonel Abdoulaye Aziz Ndao et Jean Marie François Biagui: une amitié qui remonte à la période sombre du conflit casamançais.

Colonel Abdoulaye Aziz Ndao et Jean Marie François Biagui: une amitié qui remonte à la période sombre du conflit casamançais.

Hier, la cérémonie de dédicaces des deux livres de Jean Marie François Biagui a été marquée par une franche camaraderie entre le Colonel Abdoul Aziz Ndao et l’ancien chef du Mfdc. Une amitié qui, selon les deux hommes, remonte à la période sombre du conflit casamançais. Le colonel Abdoulaye Aziz Ndao a salué la contribution de l’ancien secrétaire général du Mfdc pour la paix en Casamance. «Quand j’étais responsable pendant 5 ans de l’Abbé Diamacoune alors en résidence surveillée, j’ai pu constater l’engagement de Jean Marie pour sa cause. Même si on n’était pas du même bord, un profond respect s’est installé entre nous», déclare l’ancien numéro 2 de la Gendarmerie. De son côté, Jean Marie Biagui a salué l’intégrité morale et la rigueur du colonel Abdoulaye Aziz Ndao. «Son départ de la Casamance a beaucoup plombé le processus de paix. Le colonel, ditil, avait assuré sa sécurité lors de son transfert de Serrekunda à Ziguinchor sur ordre de Abdou Diouf. L’officier supérieur de la Maréchaussée avait fait le serment de se suicider si l’intégrité physique de l’ancien secrétaire général du Mfdc venait à être violée.
( L’As)

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.