Casamance : Al Hassan Sall dénonce un  »génocide des peuplements forestiers » | La Depeche du jour

Casamance : Al Hassan Sall dénonce un  »génocide des peuplements forestiers »

Casamance : Al Hassan Sall dénonce un  »génocide des peuplements forestiers »

Le gouverneur de la région de Ziguinchor (sud) Al Hassan Sall a qualifié le phénomène de la coupe de bois et le niveau de déboisement de la Casamance de ‘’génocide des peuplements forestiers’’ entretenu par des ‘’bourreaux étrangers’’ et souvent ‘’de connivence’’ avec les populations locales.

‘’L’état des lieux établi sur la base d’un travail de terrain effectué par les forces de défense et de sécurité, a permis de prendre la pleine mesure de ce qu’on pourrait appeler un génocide des peuplements de surface dans la région’’, a martelé le gouverneur de Ziguinchor.

Il prenait part jeudi à la célébration de la Journée des Forces armées qui a réuni les autorités administratives, locales, le commandant de la zone militaire numéro 5, Fulgence Ndour, des notabilités coutumières et religieuses et plusieurs représentants de la société civile et d’associations de jeunesse et de femmes.

Cette journée qui avait pour thème ‘’La contribution des forces armées sénégalaises dans la protection de l’environnement’’. Une thématique ‘’bien appréciée’’ à Ziguinchor où les différentes forces de défense et de sécurité sont fortement impliquées dans la lutte contre la coupe et le trafic de bois.

Evoquant l’état actuel de dégradation de l’environnement dans la zone sud du pays, Al Hassan Sall a dénoncé ‘’de véritables bourreaux de la nature, la plupart du temps étrangers et souvent de connivence avec les populations autochtones, guidés par l’appât effréné du gain facile’’.

‘’Ces bourreaux de la Nature pénètrent dans nos forêts, armés d’engins destructeurs, offrant ainsi un spectacle macabre de déboisement préjudiciable à nos fragiles équilibres écologiques et attentatoire à notre économie en construction’’, a insisté le gouverneur de Ziguinchor.

Le commandant de la zone militaire numéro 5, Fulgence Ndour, a insisté sur la nécessité de mettre en œuvre une ‘’stratégie adéquate afin de répondre à la sauvegarde de l’environnement au regard des conséquences des agressions accélérées et multiformes qu’il subit’’.
‘’Préserver l’environnement, c’est préserver la vie, c’est sauvegarder l’humanité. En s’impliquant dans la protection de l’environnement, les forces armées se placent au cœur même de la sécurité humaine’’, a poursuivi Fulgence Ndour dont les hommes multiplient les actions de reboisement depuis plusieurs jours.

Au cours de la cérémonie, les militaires de la zone 5 ont effectué un défilé qui a vu la participation des anciens combattants.

Le gouverneur a par la suite procédé à l’inauguration du cercle mess des officiers du commandement de la zone militaire sud.

Devant un parterre d’autorités militaires et de haut-gradés le gouverneur a invité les populations à faire du concept ‘’Armée-Nation’’ une affaire de tous.

‘’Ils sont tombés pour que nous soyons debout. Ils ont payé de leur vie pour que nos vies soient sauves. Ils ont bravé le danger, côtoyé le risque, banni le repos pour défendre la patrie et honorer la Nation’’, a-t-il salué.
aps

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.