Bissau : le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre | La Depeche du jour

Bissau : le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Bissau : le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Le parti au pouvoir en Guinée-Bissau a rejeté samedi le nouveau Premier ministre désigné par le chef de l’Etat José Mario Vaz, qui a en revanche reçu le soutien du président de l’Assemblée nationale, Cipriano Cassama.
C’est à travers un communiqué laconique que « Le PAIGC (Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert – au pouvoir) se démarque de la décision du président de la République de nommer Umaro Sissoco Embalo au poste de Premier ministre ».
Le parti dirigé par l’ex-Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, accuse M. Vaz d’avoir ainsi « rendu nul et non avenu l’accord de Conakry et opté pour la poursuite de la crise », lui reprochant d’avoir ruiné « de manière irresponsable tous les efforts et sacrifices consentis par les différents acteurs politiques et la Cédéao.
En effet, l’accord signé le 14 octobre à Conakry sous l’égide du chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, dans le cadre d’une médiation de la Cédéao, prévoit une « procédure consensuelle » pour choisir un Premier ministre « ayant la confiance du président ».
En revanche, le président de l’Assemblée nationale a assuré que le Parlement fournirait l’appui nécessaire au gouvernement que doit former M. Embalo.

Les deux hommes ont d’ailleurs quitté ensemble Bissau ce samedi pour Dakar afin de s’entretenir avec le président sénégalais Macky Sall.
La nomination de M. Embalo est intervenue quatre jours après le limogeage du Premier ministre Baciro Dja, contesté par le PAIGC depuis sa désignation en juin.

Source: BBC

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.