Barthélémy Dias : « Personne sur cette terre ne peut prouver que c’est moi qui ai tiré la balle qui a ôté la vie à Ndiaga Diouf » | La Depeche du jour

Barthélémy Dias : « Personne sur cette terre ne peut prouver que c’est moi qui ai tiré la balle qui a ôté la vie à Ndiaga Diouf »

Barthélémy Dias : « Personne sur cette terre ne peut prouver que c’est moi qui ai tiré la balle qui a ôté la vie à Ndiaga Diouf »

Son procès programmé pour le 1er décembre prochain, le maire de Mermoz Sacre cœur continue de clamer haut et fort son innocence. «Si le droit est dit, je sortirai vainqueur de ce procès parce que personne sur cette terre ne peut prouver que c’est moi qui ai tiré la balle qui a ôté la vie à Ndiaga Diouf», a affirmé Barthelemy Dias, lors d’une cérémonie de remise des fournitures scolaires pour les élèves de sa commune.

Poursuivant, Dias fils de dire: «il y a des gens dans ce pays qui confondent la justice sénégalaise qui doit être un pouvoir indépendant, avec une fédération ou une coordination de leur parti politique. Je tiens juste à dire que ceux qui m’accusent ont la responsabilité de prouver leur accusations parce que je ne suis pas à la Crei, mais en pénal».

Tout de même, Barthélémy Dias clame haut et fort qu’il est hors de question qu’il participe à un procès sans commanditaires. «Avant le 1er décembre, je publierai des échos sonores et croyez-moi vous connaitrez vous-mêmes les commanditaires. J’ai toujours dit que je ne participerai pas un procès sans commanditaire. Je refuse d’être sacrifié, je ne serai pas le dindon d’une quelconque farce. Tout le monde sait qu’il y a des politiciens derrière ce dossier, qui refusent d’avancer à visage découvert. Avant le 1er décembre, je publierai des échos sonores pour parler des commanditaires; y compris le rôle de Macky Sall dans ce dossier», a révélé le maire socialiste.

Pour lui, personne n’est disposé à vivre dans un pays ou la justice est instrumentalisée. «Je l’ai déjà dit et je le répète, si le droit est dit, je sortirai vainqueur de ce procès. Ceux qui manigancent ce procès doivent savoir que je ne suis pas de ceux que l’on peut intimider», a déclaré Barthelemy Dias lors d’une cérémonie de remise des fournitures scolaires pour les élèves de sa commune.

En effet, le maire de Mermoz-Sacré Cœur a attribué une subvention en espèce d’un million cinq cent mille à chaque école de sa commune.

Avec jotay.net

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.