Barthélémy Dias : « Je refuse de participer à ce vaste complot politique, j’exige un procès juste et équitable » | La Depeche du jour

Barthélémy Dias : « Je refuse de participer à ce vaste complot politique, j’exige un procès juste et équitable »

Barthélémy Dias : « Je refuse de participer à ce vaste complot politique, j’exige un procès juste et équitable »

Barthélémy Dias veut des gages d’assurance pour un procès juste et équitable. Le cas contraire, le maire de Mermoz-Sacré Cœur refuse de prendre part à une parodie de justice « Je suis disposé à répondre à la justice de mon pays, mais je ne suis pas disposer à participer à ce vaste complot politique qui ne dit pas son nom », a déclaré Mr Dias.

Le maire de Mermoz-Sacré Cœur de soutenir, « J’ai été attaqué par des nervis et il faut que les commanditaires soient présents pour un procès juste et équitable. Il appelle d’ailleurs ses collègues députés à exiger du ministre de la Justice de leur donner des garanties pour un procès juste et équitable et non d’une farce. Il y a des commanditaires et je les connais et s’ils ne sont pas convoqués pour ce procès, je vais donner leurs noms avec des preuves que je vais sortir le moment venu. Il y a un seul commanditaire qui ne dispose pas d’immunité parlementaire et qui ne peut être convoqué que par le président Macky Sall », a révélé le maire de Mermoz Sacré Cœur.

Toutefois, il se dit serein et content que les députés puissent enclencher la procédure qui va se prononcer sur la levée de son immunité parlementaire. « Je rends à grâce à Dieu que l’Assemblée nationale puisse ratifier la commission qui va se prononcer sur la levée de mon immunité parlementaire. Et, c’est avec beaucoup de lucidité que j’assiste à cette procédure car j’ai moi-même demandé il y a de cela deux ans qu’on lève mon immunité sans suite », a déclaré Mr Dias.

Barthélémy Dias a fait cette déclaration aujourd’hui lors du vote de la commission ad hoc qui va statuer sur la levée de son immunité parlementaire par l’Assemblée nationale. Une commission ratifiée à main levée par les députés.

Pour rappel, cette procédure intervient sur demande du Garde des Sceaux et ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba.

Pressafik.com

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.