Après six mois de mariage : Haby traîne son époux en justice pour escroqerie | La Depeche du jour

Après six mois de mariage : Haby traîne son époux en justice pour escroqerie

Après six mois de mariage : Haby traîne son époux en justice pour escroqerie

La lune de miel n’a pas tardé à se transformer en lune de fiel, entre Haby Ndong et Makhtar Dieng. Apres juste 6 mois de mariage, l’amour comme la confiance a commencé à disparaitre dans cette relation, qui est sans nul doute voué à l’échec, la raison est que la jeune mariée n’a pas hésité à tirer à la barre de son époux. L’argent est passé par là.
Accusant son mari de l’avoir grugé à hauteur de 9,5 millions de franc Cfa, la dame Haby NDONG, âgée de 35 ans, a déposé une plainte contre lui le 27 octobre dernier. Seulement, les limiers qui ont été saisis n’ont pas réussi à mettre la main sur le mis en cause qui avait disparu depuis belle lurette.
La dame a déclaré qu’elle s’est mariée avec Makhtar DIENG le 3 avril 2016. Selon elle, depuis cette date jusqu’à la dernière semaine du mois de mai 2016, Makhtar DIENG a profité de son innocence et de la confiance qu’elle avait en lui pour lui soutirer une somme près de 10 millions de francs Cfa.
En effet, l’argent en question devait servir à acheter deux véhicules dont une Toyota Rav4 pour elle et une Toyota Aventis dernier model, pour son père et également un conteneur contenant deux téléviseurs écrans plats géants, un salon, une chambre à coucher et un frigo. Mais, poursuit la dame, après avoir empoché l’argent, son époux a fait des promesses qu’il n’a jamais respectées.
Attrait devant la barre du tribunal, le mis en cause, qui a fini par déférer aux enquêteurs, a balayé d’un revers de main les accusations de son épouse. Makhtars DIENG indique que sa femme lui avait prêté ladite somme pour montrer une affaire qu’il n’a pas pu réussir. Ce qui justifie, selon lui, ses problèmes financiers. L’affaire a été renvoyée jusqu’à huitaine.

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.