A Touba, Cheikh Tidiane Gadio fait la leçon à la classe politique | La Depeche du jour

A Touba, Cheikh Tidiane Gadio fait la leçon à la classe politique

A Touba, Cheikh Tidiane Gadio fait la leçon à la classe politique

Le magal commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, ne devrait pas être « un lieu » où la classe politique sénégalaise règle « ses problèmes politiques », a soutenu jeudi, à Touba, le leader du mouvement citoyen Luy Jot Jotna, Cheikh Tidiane Gadio.

« L’année dernière, nous avions lancé cet appel, cette année encore nous réitérons cet appel, à l’endroit de la classe politique pour qu’elle ne fasse pas du magal de Touba un lieu pour régler leurs problèmes politiques », a-t-il dit.

M. Gadio s’exprimait face à la presse à l’issue d’une audience accordée à une délégation de son mouvement par le Khalife général, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké.

« Nous sommes ici pour le magal, c’est à dire célébrer un grand saint de l’Islam, Cheikh Ahmadou Bamba, prier pour lui et pour ce qu’il a fait pour le Sénégal et l’Afrique, mais aussi exprimer notre fierté envers ce guide religieux », a-t-il ajouté.

Selon lui, « c’est ça l’objet du magal de Touba », même s’il reconnaît que les leaders politiques peuvent utiliser « la plateforme du magal pour lancer des messages de paix et non des messages partisans ».

« Le Sénégal a besoin de paix, de stabilité, et non donner l’image d’un peuple divisé, et il y a plusieurs défis que nous devons relever ensemble », a souligné Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères.

Il s’est dit heureux d’être reçu par le Khalife général des mourides, un homme qui selon lui, symbolise « le Sénégal que nous aimons, un Sénégal de tolérance, de fraternité, et de compassion ».

Reagissez à cet article

Your email address will not be published.